Urgence médicale : comment faire baisser une poussée de fièvre ?

Le tout premier symptôme d’une maladie est l’augmentation brusque de la température corporelle. Pour cette raison, il serait judicieux de trouver dès les premières heures un moyen de baisser la température pour ne pas être hospitalisée pendant des jours. Car, lorsque la température corporelle dépasse les 38°C vous êtes exposé à de nombreux risques comme la perte de connaissance. Au vu de cela, nous avons jugé bon de vous dévoiler dans cet article quelques astuces pour diminuer la montée de fièvre.

Boire de l’eau

L’eau est un élément naturel qui permet de baisser naturellement la température corporelle. Mais le tout ne suffit pas de boire de l’eau simple pour espérer un bon résulta. Vous pouvez  aller sur ce site web pour plus de détails. En effet, comme la fièvre est accompagnée d’une transpiration, le mieux est de prendre de l’eau gazeuse minérale. Ainsi, vous avez l’assurance de lutter efficacement contre la déshydratation avec l’apport de sels minéraux. Par ailleurs, pour plus d’efficacité dans le traitement, vous pouvez faire usage d’une serviette mouillée. Le but dans cette circonstance est de déposer la serviette sur la nuque du souffrant pour faciliter le refroidissement du corps.

A découvrir également : Où trouver une paroi de douche ?

Consultez un médecin 

Quand après toutes les tentatives, la fièvre ne s’abaisse pas, le mieux est de consulter un professionnel du corps médical. Puisque, toutes les fièvres ne sont pas passagères, il y en a qui sont occasionnés par une infection virale. Mais à de rares occasions, il s’agit d’une infection bactérienne ou parasitaire. Dans ces circonstances, l’usage du paracétamol ou de l’eau ne serait pas efficace à 100%. Par conséquent, le médecin est là personne qualifiée pour vous prescrire un traitement efficace contre votre mal.

Procéder à un traitement antipyrétique

Ce n’est plus un secret que le paracétamol est un antipyrétique et un antalgique utilisé pour traiter efficacement la fièvre. D’après les études, il agit sur le système nerveux central après inhalation et provoque l’inhibition de la sécrétion de prostaglandines.

Sujet a lire : Comment bien choisir son terrain constructible à Tours ?